Menu

Du mobile-First à L’IA-First, le secteur bancaire se prépare

0 Comment

Le XIXe siècle a vu le jour avec la révolution digitale en pleine marche. Aujourd’hui, diverses transactions financières sont réalisées ou ont besoin d’être réalisées en ligne. Vous l’aurez donc compris il est temps pour le secteur bancaire d’entrer pleinement dans l’ère du 100 % digital en pensant d’abord automation avant mobile.

Les banques s’adaptent au digital

À l’ère où le digital est roi, les banques décident de suivre la tendance. Aujourd’hui, trois utilisateurs sur 4 utilisent leur smartphone pour accéder aux informations. L’idée première du digital étant de facilité et d’améliorer au maximum l’expérience client, le secteur bancaire pense en premier à mettre sur pied une stratégie mobile first. Cette stratégie consiste à mettre au service des clients de banque une application mobile sur IOS ou Android. À titre d’exemple, Le Crédit Agricole dévoilait le 31 juillet dernier son application BforBank, la banque 100 % en ligne. En effet, pour cette banque, l’application avait été pensée après que la banque a constaté que 70 % de ses clients accédaient à leur espace client via le mobile contre 30 % via le web.

Pour ce qui est de L’IA-First, cette stratégie met plus en avant la satisfaction client, il s’agit en fait d’améliorer l’expérience client. L’intégration de chatbot dans les banques ou de robots dans les services bancaires constitue un puissant vecteur de croissance et d’innovation. Cela dit, les chatbots permettent à la plupart des banques régionales de gérer les données de masse, d’analyser les risques de financement ou encore de détecter les fraudes.

Étant donné qu’on parle plus d’expérience que de mobile, le secteur bancaire se prépare donc à la transition. Les banques en ligne sauront désormais orienter leurs clients grâce à l’intelligence artificielle telle que les chatbots.

L’intelligence Artificielle et le secteur bancaire

En France, le Crédit Agricole et d’autres banques régionales mettent de plus en plus sur pied des systèmes d’amélioration de services bancaires. Les raisons pour lesquelles les banques se tournent vers le digital sont nombreuses.

Optimiser l’expérience des clients de banque

Les chatbots permettent de traiter les données de masses. En fait, à l’heure du Big data, les banques ne sauraient exister sans données. Cela leur permet donc de personnaliser l’assistance et le conseil client. L’orientation fait aussi partie des missions des droïdes de banques. Grâce aux technologies, ces robots répondent en toute autonomie aux requêtes habituelles, tenant compte de l’historique et des données du client.

Aider les conseillers de banques

Grâce à l’intelligence artificielle, les conseillers ont la possibilité de se concentrer sur leur cœur de métier : le conseil. En fait, l’algorithme s’occupe déjà de gérer l’afflux d’emails que ceux-ci reçoivent chaque jour.

Aider les banques dans la prise de décision stratégique

L’intelligence artificielle ne s’attarde pas uniquement sur l’expérience client, il améliore également les métiers du secteur bancaire. L’IA aide également dans l’analyse des risques financiers en ayant accès à l’historique du client, à ses revenus et à son patrimoine. Le robot est capable de définir avec plus de précisions la crédibilité d’un investissement ou d’un client. N’oublions pas que ce sont les algorithmes qui aident pour la plupart dans les opérations de trading telles que la gestion de portefeuille, l’analyse des transactions en temps réel et bien d’autres.